Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #archives tag

2015 - les artistes de la saison

Publié dans #archives

2015---Daniel-ROBLIN Quatre artistes contemporains présentent leurs oeuvres à la salle Orlando ainsi qu'à l’Atelier : 

 

- Du 15 juillet au 2 août,      Daniel ROBLIN    

    Exposition " L’œil du voyageur, photographies de Daniel Roblin ", du 15 juillet au 2 août 2015.  

Daniel Roblin, né en 1953 en région Parisienne, demeure depuis longtemps en Corrèze. Pendant six années, avec son épouse, il a animé une galerie ouverte à des artistes aux expressions variées : peinture, sculpture, œuvres libres, céramiques, etc.    

Grand voyageur depuis l’âge de 21 ans, Daniel Roblin aura vagabondé sur tous les continents, à la découverte de civilisations et cultures fortes, de populations souvent en souffrance. Son chemin est avant tout porté par la rencontre de l’autre. Même dans les pays à « destination touristique », où il voyage en famille, parfois accompagné de ses jeunes fils, il sort des chemins battus, et revient à chaque fois avec des souvenirs et des émotions très personnels.    

Daniel Roblin est venu tardivement à la photographie, qui rend ses voyages moins confidentiels. Il rapporte maintenant à chaque fois des documents très puissants : des regards, des sourires, des souffrances et surtout des rencontres, des échanges.

Récemment ses travaux, ses œuvres, ont été présentés au public à Brive, en novembre et décembre 2014. Cette année 2015 il a été invité à exposer aux Rencontres Photographiques de Montignac, en Dordogne, puis au Festival Parcours Photographiques en Limousin qui fêtait ses 20 ans.    

L’exposition à l’Espace Orlando vous emmènera du Yémen à l’Ethiopie en passant par l’Argentine, les Philippines et Madagascar. Une quarantaine de tirages seront accrochés, dont vingt sur aluminium au format 90 x 60 cm. Les Philippines seront présentées sur un écran vidéo.   

Site Internet de l’artiste : http://www.lezartsverts.com

Article à visiter : http://fr.actuphoto.com/32899-exposition-l-oelig-il-du-voyageur-photographies-de-daniel-roblin.html

 

Voir l'album de Daniel Roblin : http://espaceorlando.over-blog.fr/album-2220613.html

 

- Du 5 au 16 août, "Supernature"   Marie BORALEVI  Dessins et gravures  

                                                            Olivier MORIETTE Peintures et gravures
 

Marie BORALEVI

  Née en 1986 ; vit et travaille à Paris. Le dessin et la gravure sont la base de son travail plastique. Elle réalise aussi des collages, réutilisant les tirages de ses anciennes gravures et mêlant plusieurs techniques : eau-forte, aquatinte, pointe sèche, et vernis mou pour la prise d’empreintes.  

Elle crée ainsi un univers, peuplé d’étranges créatures en prélevant, détournant, déplaçant, recadrant des personnages ou animaux étonnants car ils sont à la fois extraordinaires et familiers. Elle en parle comme les traces « d’anciens rêves ou d’anciens cauchemars » où moelleux et douceur des matières se cognent à la violence et à la densité du trait gravé. Ce travail de recréation parle d’humanité et de bestialité, de rêve et de fantastique.

    " Ses personnages qui semblent hybrides au premier coup d’œil, ne le sont en fait pas. Ce sont plutôt des êtres humains portant des masques ou ayant revêtu des peaux d’animaux. Ils semblent être les héros de curieux contes populaires empruntant leur histoire tantôt à la mythologie, tantôt à la peinture religieuse ". " La réplique des images " : présentation de l’exposition Passerelle et de M Boralevi par Cécile Bourgoin-Odic, commissaire d'exposition.    

    " L’abord du travail de Marie Boralevi se fait sous le signe pour moi de l’ambigüité : c’est à la fois saisissant, prenant, effrayant et aussi excitant. Et c’est aussi très beau! J’ai rencontré son travail depuis plusieurs années déjà et j’ai d’emblée été saisie par la puissance de son travail servi par la qualité de la  gravure." Evelyne Deret, collectionneuse  

 

Site Internet de l’artiste : http://www.marieboralevi.fr

Voir l'album de Marie Boralevi : http://espaceorlando.over-blog.fr/album-2220614.html

Olivier MORIETTE

 Né en 1978 ; vit et travaille à Paris. Diplôme et post-diplôme de l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs de Paris (ENSAD), section gravure et édition presse, il fut 2èmeprix de gravure de la Biennale de Versailles.  

Maîtrisant les techniques de l’estampe, grâce à sa présence dans les meilleurs ateliers parisiens, il travaille aussi bien la gravure que la peinture.

 

    " Que nous soyons face à une peinture ou une gravure d’Olivier Moriette, plusieurs détails nous frappent. A chaque trait, à chaque découpe, derrière chaque coup de pinceau, derrière chaque martèlement, chaque creusement de pointe sèche, sur chacune de ses toiles, de ses gravures, il y aura la trace du croquis. Comme une base solide sans cesse revisitée et célébrée en toile de fond. Comme s’il tentait en permanence de retrouver le croquis premier qui a permis de créer la nature.  

  Il n’hésite pas à nous dévoiler l’entièreté du processus de création sur une seule et même toile. Montrer tout. Mêler tout : matières, surfaces, abstrait, figuratif. On devine une création intense, réfléchie et physique. Le papier comme la toile sont des territoires à occuper, à habiter, à conquérir" Vincent Daenen. Exposition personnelle d’Olivier Moriette " Extérieur nuit ",du 24 mai au 29 juin 2014.  

Site Internet de l’artiste : http://www.moriette.com

Voir l'album de Olivier Moriette : http://espaceorlando.over-blog.fr/album-2220615.html

  

- Du 19 août au 13 septembre   "Clivages"  de Thierry JAUD 

 

Thierry Jaud est installé en Corrèze depuis plus de vingt ans. Peintre de formation, aux Beaux-arts en 1978, il se consacre à présent autant à la peinture qu’à la sculpture.

 

 

 

Thierry Jaud s’exprime sur sa peinture :

 

« A chaque direction de l’espace est associé un point de fuite. Je présente une série qui propose un jeu sur les lignes fuyantes. J’ai voulu que le regard, attiré spontanément par le centre, dérive, s’écarte et s’ouvre au-delà de ce point. Ainsi l’œil cherche à embrasser l’espace et à en apprécier la profondeur : une façon de l’inviter à un voyage subjectif. »

 

 

 

La sculpture.

 

La matière principale des œuvres est l’ardoise, en particulier celle des carrières des Pans de Travassac, en Corrèze. Cette roche si particulière par sa structure, ses fines strates de schiste, par ses nuances, du gris au noir en passant par une multitude de teintes intermédiaires, offre au regard des reflets de lumière. L’ardoise est un matériau de construction. La démarche de Thierry Jaud conserve cette utilisation première : il propose dans ses sculptures des formes simples associées à du mortier coloré, qui veulent rappeler cette fonction en la sublimant. Les œuvres naissent d’un assemblage laborieux et minutieux, qui transmet aux sculptures des vibrations insoupçonnées.

 

 

Site Internet de l’artiste :

https://thierryjaudleblog.wordpress.com/

Voir l'album de Thierry Jaud : http://espaceorlando.over-blog.fr/album-2015-thierry-jaud.html