Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une page est tournée

30 Décembre 2009 , Rédigé par l'Espace Orlando

Peter mai2005t m 

Peter Orlando s'est éteint le 29 novembre 2009 à Saint Céré, quelque temps après son 88ème anniversaire. Au terme d'une existence consacrée à la création artistique, celle du dessin, de la céramique, de la peinture, l'énergie subitement a quitté le corps et l'esprit de l'homme que l'on pouvait croire inépuisable.

Sa dernière toile inachevée est encore sur le chevalet. Depuis des mois Peter ne remonte plus à l'atelier. Il a conscience de sa faiblesse, de son talent qui s'épuise avec l'âge. Sans un mot, dignement, il s'éloigne des châssis, des brosses, des couleurs en tubes, des senteurs familières de l'huile et des solvants. Il se retire dans l'univers rassurant du foyer, près de son épouse Denise, entouré des tableaux qui tapissent les murs de la maison.

L'année même où l'Association Orlando lui consacre une exposition "Oeuvres de Jeunesse", Peter nous quitte. Une page est tournée, celle de l'artiste qui nous émerveillait de ses toiles nouvelles. Mais le livre n'est pas fermé.

D'autres pages s'offrent à nous.

Ce sont les pages qui pourront être écrites avec  vous. Celles qui restent à écrire. Ensemble nous mènerons notre mission : renouveler sans cesse le charme et l'émerveillement, raviver le souvenir, faire partager à toutes les générations le plaisir de créer qui a animé l'homme simple, l'artiste modeste qui ne parlait pas de lui, mais qui laissait ses oeuvres parler à sa place.

L'Espace Orlando à Saint Jean Lespinasse, les membres de l'Association Orlando, les amateurs et les visiteurs seront les héritiers de Peter.

Commenter cet article

ËNGELMANN SABINE 30/03/2011 18:45


J'ai bien connu Peter et Denise orlando à Paris OU j'avais une
imprimerie rue Bridaine à coté de leur appartement.A chaque fois que j'ai dinez chez eux j'avais droit d'admirer toutes les toiles qui souvent partaient aux Etats Unis. J'ai la chance d' avoir 2
toiles et 2 lithos
Quel bonheur de se souvenir de cet homme plein de tendresse
et de charme et de gentillesse. Mais beaucoup de tristesse de ne pas l'avoir revu avant qu'il nous quitte.