Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

INSTANTS - œuvres photographiques de DANIEL ROBLIN

2 Août 2022 , Rédigé par l'Espace Orlando

Exposition et vente à l’Espace Orlando. 

ESPACE ORLANDO Place de l’Eglise Saint-Jean-Lespinasse, Lot (46 400).

Entrée libre Téléphone : 05 65 38 74 33 – site Internet : http://espaceorlando.over-blog.fr Parking / Accès aux personnes à mobilité réduite. Le bâtiment, dans lequel la circulation est aisée pour tous les visiteurs (monte-personne disponible), est doté de volumes d’exposition sur 3 niveaux.

Du 6 août au 4 septembre 2022, tous les jours sauf lundi, de 15 à 19 heures

« INSTANTS – œuvres photographiques » par Daniel ROBLIN

Daniel ROBLIN revient à l’Espace Orlando. Sa première exposition personnelle de photographies y fut présentée pendant l’été 2015. Depuis cette date, les expositions se sont multipliées (église de la Madeleine à Paris, plusieurs lieux à Brive-la-Gaillarde, Toulouse, Bordeaux, etc.). Il fut l’invité d’honneur de plusieurs festivals d’art photographique. Certaines de ses photographies ont été acquises par la presse et d’autres feront le tour du Monde avec le Groupe F ainsi que d’autres compagnies internationales de spectacles vivants.

Daniel ROBLIN est né à Vitry-sur-Seine, Val de Marne, en 1953. Il demeure en Corrèze. Les vacances de l’enfance chez un oncle pépiniériste, donneront à Daniel ROBLIN le goût d'aller voir ailleurs s'il existe ciel plus clément et des horizons plus verdoyants que ceux des zones urbaines de la région parisienne. Plus tard, il n'hésitera pas à ouvrir une galerie d'art en pleine campagne, avec le ferme objectif de toucher l'art et les artistes de plus près. Pendant six années avec son épouse Kedie, leur lieu de vie sera aussi celui de l’accueil d’un public varié dont de nombreux enfants de la région. C'est à ce moment que son propre jardin devient matière à expérimenter les techniques acquises et les sculptures d'artistes se mêleront à des créations personnelles. En 2005, il lui est demandé de photographier le festival Ecaussystème, à Gignac dans le Lot. L'inquiétude des premiers pas dans ce nouveau rôle fait place à un réel plaisir. Le spectacle vivant, comme celui du festival d'Aurillac, dans le Cantal, deviendra un sujet de prédilection. Mais ROBLIN ne se satisfait pas d'être spectateur. Il découvre que l'objectif peut permettre une relation à l'autre. Cette relation peut avoir été longuement souhaitée, lors d'un séjour chez les Hamers d'Ethiopie, par exemple. La même relation peut spontanément exister le temps d'un instant fugitif lors d'un concert ou devant un jeu théâtral.

Des voyages lointains, hors des chemins touristiques, seront riches de rencontres, au contact de personnes souvent restées anonymes, vues et photographiées dans leur intimité, leur quotidien, leur univers familier, ou leurs jeux, quand il s’agit d’enfants. Les pays visités – Rwanda, Yémen, Madagascar, Inde, Birmanie, etc.- ne sont pas ceux des circuits touristiques les plus populaires, et dans tous les cas Daniel et Kedie voyagent le sac sur le dos, se déplacent à pied ou avec les transports disponibles pour la population. Grand « baroudeur » au plus proche des populations qu’il découvre, Daniel ROBLIN invite à partager des portraits empreints de dignité, de compassion et d’humanité. Et souvent, très souvent, le regard du sujet est celui de l’échange, lors de la rencontre. Le regard est certainement celui de l’adulte ou de l’enfant que Daniel Roblin a su mettre en confiance ; car il ne l’aura pas agressé par sa présence ou celle de son appareil ; il l’aura d’abord approché avec bienveillance, établissant un dialogue de connivence, parfois muet car il n’y aura ni langage ni vocabulaire commun. « Pour moi chaque regard est une histoire, un bout d’humanité qu’il faut savoir se laisser conter ». Daniel Roblin. Dans un autre domaine il est récemment sollicité par une maison d’édition, pour illustrer six livres sur les sites et paysages remarquables du Limousin, de la Creuse, du Périgord, etc. L’exposition « INSTANTS » se partage alors très harmonieusement entre portraits émouvants de peuples lointains d’une part, et sites, panoramas plus proches de nous, d’autre part, magnifiés par la capture d’une lumière, d’un angle de vue insolite ou tout simplement d’une splendide harmonie de couleurs révélées par le photographe qui aura saisi l’INSTANT magique. Car dans tous les cas, que ce soit pour un paysage ou un portrait, le photographe n’aura réalisé qu’une seule prise de vue.

Une photographie par Daniel Roblin, c’est avant tout le reflet d’une émotion, l’intensité d’un moment saisi dans tout ce qu’il révèle de chaleur, de spontanéité, parfois de tristesse. Ses clichés sont connus, appréciés et collectionnés pour l’élégance et l’harmonie qu’ils dégagent.

L’exposition « INSTANTS » : une véritable invitation à l’émotion

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article